L’échec fait partie de l’équation

Craig: Jean, je sais que je me moque, mais est-ce que… imagine que tu es une machine à remonter le temps? Et auriez-vous pu revenir en arrière et vous dire quelque chose en arrière sur le canapé pour parler au sens figuré, ce qui, à votre avis, aurait pu vous sortir plus tôt du canapé ou quelque chose qui vous aurait motivé?

Jean: Oui, je pense que cet échec fait partie de l’équation. Si vous démarrez quelque chose … si tout ce que vous faites garantit le succès, vous ne pourrez jamais vous développer et en faire plus. Trouvez aussi quelque chose qui est vraiment amusant à faire. Donc, au lycée, vous devez aller à l’Î.-P.-É. Et vous faites ce que vous détestez absolument et il n’y a rien de vraiment amusant à ce sujet. Et si vous trouvez quelque chose d’amusant, c’est ce que je demande à mes clients de trouver une activité que vous aimez faire et que vous ne travaillez pas vraiment. Comme je l’ai dit, comme les aériens, je sais qu’ils font des tractions, ils font des choses folles et incroyables. Mais non, ils n’avaient pas prévu de le faire. Ceci est juste leur activité amusante. Alors trouvez vraiment quelque chose que vous appréciez vraiment.

Continue Reading…

Sur l’exercice correctif

Craig: Y a-t-il autre chose que vous souhaitez partager et dont vous souhaitez parler en relation avec la formation ou …

Jean: Oui, alors dans ma jeunesse, c’était comme si on y allait le plus durement possible. Combien de tractions puis-je faire et combien de tractions que je peux faire et plus c’est mieux. Et en vieillissant, je me suis rendu compte également que je suis devenu un spécialiste de l’exercice correctif: notre vie quotidienne pose vraiment beaucoup de problèmes avec notre corps et tant que nous ne réparerons pas ceux-ci, nous ne pourrons vraiment pas faire les autres en toute sécurité. activités, surtout que nous vieillissons. Je tiens donc à dire qu’à ce stade, 70% de mon entraînement est probablement lié à la mobilité et aux activités de pré-habilitation. Et puis 30% sont sortis. Tout cœur aussi fort que possible. Mais tout est dans la modération.

Jean: Mais je me sens beaucoup plus fort maintenant qu’il y a 10 ans. Je peux faire plus de tractions, je peux … et la forme est meilleure qu’elle ne l’était.

Sur sa découverte du parkour

Jean: Alors quand j’ai découvert le parkour, j’ai pensé qu’en faisant des tractions, je fais toutes ces choses vraiment cool qui sont vraiment fortes, mais laissez-moi faire quelque chose avec. C’était donc très amusant de prendre ça et d’être utile comme le problème du parkour. Soyez fort pour être utile. Alors maintenant j’étais utile. Je pouvais faire quelque chose d’amusant, grimper au-dessus des murs, utiliser ma force de traction et faire des choses qui sont différentes d’une simple traction.

Continue Reading…